Que pensez-vous de l’ingérence des pays développés dans les affaires africaines?

La question qui se pose est de l’idée politique et culturelle autour de l’intervention à l’étranger, comme en Centrafrique. Les soldats français se sont mobilisés pour un mouvement militaire en Afrique, et par la suite, le public avait des doutes sur l’objectif de la France sur le territoire africain. Officiellement, l’armée est juste là pour protéger la population française en Afrique. Mais parfois, l’arme est à l’étranger pour diffuser une idéologie spécifique. Par exemple, avec la guerre froide, La Russie et Les Etats-Unis ont mené une bataille idéologique sur le territoire des pays en développement. Les Etats-Unis avait l’idée de libérer ces pays d’un gouvernement dictatorial, même si le public avait choisi ce parti politique. Le problème est l’idée ‘universaliste’ dans laquelle France et Les Etats-Unis pensent qu’ils ont le droit d’aider ces pays – avec ou sans leur permission. Normalement la justification est de classifier l’instant comme un problème humain – si un pays viole les droits humains fondamentaux, les autres pays ont une responsabilité collective d’aider la population dans le besoin. Par exemple, avec le génocide au Rwanda, l’arme française a aidé la résistance au Rwanda. C’est vrai au niveau global avec la division des pays développés et les pays en développement. Mais pourquoi ne pas les laisser régler leurs conflits en internes ? À mon avis, quand un pays développé aide un pays en développement au point que c’est impossible pour le pays en développement de fonctionner sans le pays développé, c’est une restitution de la dépendance de ce pays pauvre sur le pays riche. Donc, il est impossible pour eux d’être égaux économiquement et politiquement. Selon moi, la dépendance militaire externe est encore une forme de colonisation. De plus, l’intervention occidentale n’est pas toujours bienvenue et productive. Alors personnellement je pense que dans la plupart des cas, c’est mieux si un pays en développement règle lui-même ses problèmes internes. La population elle-même doit choisir son chemin idéologique. À la fin, je suis d’accord avec le phrase dans la question au-dessus que « nous ne sommes pas les gendarmes du monde » et que c’est mieux si on occupe de nos propres problèmes. De plus, chaque pays est unique culturellement, donc il n’est pas possible que le gouvernement, l’armée et les idées politiques marchent dans la même manière partout. Je ne veux pas rabaisser les problèmes humains dans les pays étrangers – comme la qualité de la vie dans les pays en développement est toujours une question – mais, je pense que parfois, la présence d’aide dans les pays en développement renforce la hiérarchie du pouvoir.

le Scandale d’Hollande (Closer) #français #président #hollande

Hollande

La question du journaliste a concerné le scandale avec Hollande publié dans le magazine Closer. Le journaliste a dit que la situation avait besoin de clarification pour le public français et les gens dans le monde entier qui regardent cette émission. Je suis d’accord avec cette logique, mais au même temps, je comprends aussi que le président d’état ait refusé de répondre avec une clarification ou des détails. Il a pris une petite pause avant de donner sa réponse. Au début, Hollande a dit « Je comprends votre question et je pense que vous allez comprendre ma réponse. Il a continué en répondant que les affaires privées doivent rester dans le domaine privé avec un traitement personnel en étant respectueux de chacun. Alors, il a refusé de répondre à des questions sur ce sujet avant la date fixée. Pendant tout la réponse, Hollande est resté calme comme s’il savait que la question allait être posée. Il avait prévu d’éviter cette affaire personnelle avec la raison de traitement en privé. Son attitude a été stricte et en même temps tranquille (comme pour toutes les autres questions politiques).

Personnellement, je comprends pourquoi Hollande n’a pas voulu répondre à la question sur la liaison entre l’actrice et lui-même. Après tout il est le président d’état et dans cette situation, il n’y a pas de réponse correcte. Il y a juste une réponse politique qui permet d’éviter la réalité. Je suis d’accord avec l’idée d’une vie privée et que chacun a le droit d’une vie personnelle. Cependant, la réponse n’était pas satisfaisante pour le public mondial. Hollande comme président représente l’image de la France à l’étranger et je pense que ce scandale va influencer l’opinion du public sur la politique française. Mais, je ne pense pas que ca va avoir de l’effet la prochaine rencontre de Hollande avec Obama. En fait, ce scandale public d’infidélité n’était pas la première fois pour un homme politique. Même aux Etats-Unis, il y avait le président Clinton en 1998. Oui, c’est vrai que le gouvernement a destitué Clinton, mais ces affaires sexuelles sont à l’extérieur de la sphère politique, et plutôt dans la sphère publique à cause de la médiatisation des personnalités publiques. Donc, bien sûr, cette affaire va influencer l’opinion des américains et le gouvernement américain sur Hollande, mais Obama va progresser avec un professionnalisme de président français.