le Scandale d’Hollande (Closer) #français #président #hollande

Hollande

La question du journaliste a concerné le scandale avec Hollande publié dans le magazine Closer. Le journaliste a dit que la situation avait besoin de clarification pour le public français et les gens dans le monde entier qui regardent cette émission. Je suis d’accord avec cette logique, mais au même temps, je comprends aussi que le président d’état ait refusé de répondre avec une clarification ou des détails. Il a pris une petite pause avant de donner sa réponse. Au début, Hollande a dit « Je comprends votre question et je pense que vous allez comprendre ma réponse. Il a continué en répondant que les affaires privées doivent rester dans le domaine privé avec un traitement personnel en étant respectueux de chacun. Alors, il a refusé de répondre à des questions sur ce sujet avant la date fixée. Pendant tout la réponse, Hollande est resté calme comme s’il savait que la question allait être posée. Il avait prévu d’éviter cette affaire personnelle avec la raison de traitement en privé. Son attitude a été stricte et en même temps tranquille (comme pour toutes les autres questions politiques).

Personnellement, je comprends pourquoi Hollande n’a pas voulu répondre à la question sur la liaison entre l’actrice et lui-même. Après tout il est le président d’état et dans cette situation, il n’y a pas de réponse correcte. Il y a juste une réponse politique qui permet d’éviter la réalité. Je suis d’accord avec l’idée d’une vie privée et que chacun a le droit d’une vie personnelle. Cependant, la réponse n’était pas satisfaisante pour le public mondial. Hollande comme président représente l’image de la France à l’étranger et je pense que ce scandale va influencer l’opinion du public sur la politique française. Mais, je ne pense pas que ca va avoir de l’effet la prochaine rencontre de Hollande avec Obama. En fait, ce scandale public d’infidélité n’était pas la première fois pour un homme politique. Même aux Etats-Unis, il y avait le président Clinton en 1998. Oui, c’est vrai que le gouvernement a destitué Clinton, mais ces affaires sexuelles sont à l’extérieur de la sphère politique, et plutôt dans la sphère publique à cause de la médiatisation des personnalités publiques. Donc, bien sûr, cette affaire va influencer l’opinion des américains et le gouvernement américain sur Hollande, mais Obama va progresser avec un professionnalisme de président français.

Paulette et André, Paris, 1949

Paulette et André, Paris, 1949

J’adore cette photo pris par Brassaï. Les lignes de force et l’ambiance sont absolutement parfait pour la situation. De plus, remarquez la personne reflétée dans la fenêtre. Ah, la photographie de Paris en noir et blanc donne une vision romantique…

Paris me manque déjà – particulièrement la cuisine française.

20140107-090327.jpg

C’est moins d’un mois que j’ai quitté Paris. Et bon, la ville me manque! Et tout les petites choses quotidiennes, comme la boulangerie ou la fromagerie. Mais il est normal de vouloir toujours ce qu’on n’a pas. À bientot Paris, et bonjour Londres (bière, des saucisses, des œufs et Marmite).

Pourquoi pas moi?

‘I love everything about film. I’ve seen so many films over the years, so I thought… why not me?’

The Lesson here… and I quote someone older and wiser:
‘If you don’t build your dreams, someone will hire you to build theirs’ – Tony Gaskin

5 ‘Petite’ Things About Paris

Exactly 5 months and 1 day ago I took the Eurostar from London to Paris, and naturally I voiced my enthusiasm on this blog. Well the time has come to journey back (quite literally… I am faced in the opposite direction of the train’s movement). So here are a couple things I’ve learned during my time in France:

1. As your proficiency skills in one language go up, your other languages will suffer. I would have never thought that becoming better at French would mean spelling and grammar mistakes in English, after all English is native language! But no, I was making silly typos almost every single day by the end of my stay. Bahhhhh, Alors, qu’est ce qu’on fait?

2. Quiche is one of the most delicious foods on the planet. Bahhhh….. Voilà.

3.  Being a nanny is a great way to socialize and learn about the country’s culture. You’d be surprised how much you can learn about the population by observing how children are raised. Bon… bahhh, on prend une goûte après l’école. Un petit Pomme-pot et une tartine avec Nutella pour toi aussi? 

4. They say bahhhhh….. a lot. The best way to learn a foreign language is to pick up the little sounds in between words. Believe me, it will do wonders for your accent. Je te promis.

5.  Living in Pars is HARD. And disheartening some times. You might get your phone stole. You will get whistled at and harassed. No matter how well you speak French, people will treat you like a foreigner. The metro will stop at random times. Your Internet will not work. You will live in small spaces. You will not have a gym near your apartment. Nothing will be open on Sunday and Monday and anything administration-related will never be open.  Don’t get me wrong; it’s a wonderful city. But to survive, you have to willing to struggle. To fight for what you want. Paris n’est pas la ville que tu as vue dans le film d’Amélie Poulin. Désolé.   

That being said, I would still recommend the experience to everyone. After all, the city does grow on you. You’ll crave a baguette as you walk down the cobblestone roads. Children will have the most adorable names. You will randomly decide to go the Musée d’Orsay on a Thursday night. And the French Countryside is absolutely lovely for a weekend escape.  

Bon… bahhh… voilà ! Une vite réflexion pendant que je prend le train à Londres. En gros, j’adore France et je suis impatiente d’améliorer mon français de plus. Peut-être c’est un peu difficile, mais avec les amies sympas ce serait une bonne expérience. 

« Un dessin qui prend vie»

Au début du cinéma, particulièrement les premiers courts métrages d’animation avant 1906, les films affichent une fascination avec des dessins ou des photographies statiques qui deviennent vivants. On peut citer le début de Humorous Phases of Funny Faces (J. Stuart, 1906) et Fantasmagorie (Emile Cohl, 1908) car ces films commencent par une main qui dessine le personnage avant que le personnage bouge pour la première fois. Après qu’il y a une image statique, l’animation commence. J’ai appliqué le même principe pour la séquence d’une fille dans la photographe en noir-et-blanc. La photographie commence comme une image fixe, mais après l’image prend vie jusqu’à former une petite vidéo, même le cadrage bouge autour le page de carnet. Et à la fin, il y a une main qui viens et prend la photo afin de montrer que c’est juste un feuillie de papier. Alors, le début et fin de cette séquence utilise les mains d’une vraie personne pour situer l’animation dans le monde réel où le carnet existe vraiment. Et entre les deux interventions de la réalité, il y a la magique d’animation qui donne une vie à la photographie de la fille. Aussi, l’idée d’un carnet de croquis se retrouve aussi dans le film Little Nemo (Winsor McCay, 1911). On peut voir que le monde animé est rompu quand la fin d’animation interrompt le mouvement et que la caméra fait un zoom arrière pour révéler une main tenant un carnet. Dans le même principe, ce film de McCay représente la tradition d’avoir un dessin qui bouge dans un papier à deux dimensions.